Travail, matrie, Planning Familial

Jusqu’à récemment, il fallait encore émettre une vague critique sur une idée réputée de gauche pour se voir traiter de « facho ». Désormais, il suffit de ne pas être dans le déni de toute vérité scientifique.

Rassurez-vous, le voile est bien toujours pour la femme.

La dernière affiche du Planning Familial a fait couler beaucoup d’encre – au passage, on voit bien comment le langage « inclusif » contribue à brouiller l’entendement. Nous n’aurions pas eu besoin d’en rajouter si la Ministre Déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Isabelle Rome, n’était intervenue pour soutenir cette association dénonçant les « critiques haineuses de l’extrême-droite », et si les médias ne s’étaient pas contentés de rapporter dans leurs colonnes cette opposition entre Planning Familial et extrême-droite, en accentuant ainsi son importance au détriment du sujet. Le sujet étant les dérives de cette association, non limitées à cette campagne de communication, qui au nom de l’égalité promeut l’autodétermination comme réponse unique à chaque point de friction entre l’individu et la société. Sous cet angle, le soutien du gouvernement est malvenu.

Ceci dit, l’opposition n’est pas entre le Planning Familial et l’extrême-droite mais entre le Planning Familial et la vérité scientifique. Ne pas aborder le sujet en ces termes c’est d’une part faire preuve de fainéantise si ce n’est de couardise, c’est valider l’étiquette de « facho » apposée sur tous ceux qui ne soutiennent pas cette affiche, et surtout, surtout, c’est abandonner la rationalité à l’extrême-droite. Après la théorie de l’évolution, la gravitation universelle sera-t-elle bientôt « fasciste » ?
Or il y a beaucoup de sujets qui ont déjà été laissés à l’extrême-droite. Cette polémique participe encore à sa banalisation.

🥬

Liens – Travail, matrie, Planning Familial

Publication originale Facebook : 👉 𝗧𝗥𝗔𝗩𝗔𝗜𝗟, 𝗠𝗔𝗧𝗥𝗜𝗘, 𝗣𝗟𝗔𝗡𝗡𝗜𝗡𝗚 𝗙𝗔𝗠𝗜𝗟𝗜𝗔𝗟

Du langage inclusif à l’écriture occlusive

Une Pen de sursis

Un commentaire sur “Travail, matrie, Planning Familial

  1. On pourrait penser qu’une femme ayant entrepris et accompli tout le parcours d’une transition et décidé de conserver aussi ses organes génitaux féminins et finalement décidé de mener à bien une grossesse, ayant pour cela dû interrompre son traitement hormonal masculinisant et relancer un traitement d’oestrogènes… n’a pas vraiment besoin du Planning Familial pour lui apporter son soutien et que l’aide médicale dont « iel » a besoin vient de sphères un peu plus spécialisées!

Laisser un commentaire