Au huitième jour… les pro-palestiniens

Disons-le d’emblée, le pro-palestinisme n’a strictement rien à voir avec la cause palestinienne. Ses adeptes se fichent des Palestiniens comme de leur première chemise brune, ne connaissent rien ni à la population palestinienne et à ses origines diverses, ni à l’Histoire du Proche-Orient, ni aux conditions de vie actuelles, ni, à vrai dire, à grand chose.

Le pro-palestinisme dont nous parlons est avant tout un moyen d’habiller un antisémitisme viscéral d’atours de défenseur de la veuve et de l’orphelin.

Ce pro-palestinisme comme d’autres avatars de l’antisémitisme avant lui, unit comme par magie une partie de l’extrême-droite, la totalité de l’extrême gauche, une bonne partie de la gauche modérée, et bien sûr les intégristes musulmans et chrétiens, à l’exception notable des évangéliques américains qui pensent que les Juifs doivent être reconduits en Israël pour… être anéantis par l’Apocalypse.

Depuis l’indépendance d’Israël (aboutissement du seul conflit décolonial de la région, n’en déplaise aux « décoloniaux »), le pro-palestinisme permet d’encourager, de justifier et de soutenir le terrorisme international, d’occulter la gigantesque corruption des leaders palestiniens, et de fermer les yeux sur les massacres de Palestiniens, réels eux, survenus en Jordanie, au Liban ou en Syrie.

Mais le pro-palestinisme ne serait si grave pour l’Europe s’il ne se mêlait que d’Israël. Or n’ayant -souvenons-nous- rien à voir avec Israël ou la Palestine, il ne fait que se servir de ce conflit fantasmé (les arguments reposent sur un révisionnisme désinhibé), pour cultiver une haine antisémite qui gangrène chaque combat, chaque manif, chaque syndicat, y compris plusieurs parlements en Europe, et aboutit bien entendu à des actes terroristes, avec des vrais gens qui meurent vraiment.

Les drapeaux palestiniens flottant dans les manifs sur les retraites ou pour la revalorisation de la fonction publique étaient déjà cocasses, mais voir des défilés « féministes » ou la Gay Pride se ranger derrière cet étendard à quelque chose de surréaliste.

🥬

Liens

Publication originale Facebook : 👉 𝗔𝗨 𝗛𝗨𝗜𝗧𝗜𝗘𝗠𝗘 𝗝𝗢𝗨𝗥… 𝗟𝗘𝗦 𝗣𝗥𝗢-𝗣𝗔𝗟𝗘𝗦𝗧𝗜𝗡𝗜𝗘𝗡𝗦

Depuis cet article…

  • 13 juillet 2022 (3 jours avant les commémorations des 80 ans de la rafle du Vel d’Hiv) : des députés des quatre composantes des la NUPES (LFI, PCF, EELV, PS) co-signent une résolution « condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien » et reprenant à mots à peine couverts le projet génocidaire du Hamas (État palestinien « d’un seul tenant ». Les Juifs y sont qualifiés de « groupe racial » [Guy Konopnicki dans Tribune Juive]
  • 7 août 2022 : Clémentine Autain (NUPES), tweete parmi tant d’autres accusant Israël de tuer des enfants palestiniens en bombardant le Jihad Islamique, sans prendre la peine de vérifier qu’à une exception près les enfants ont été victimes de roquettes du Jihad Islamique. [Twitter].

Laisser un commentaire