Fabien Roussel : un gendre idéal !

« Je refuse l’emprunt d’un vocabulaire militant abscons. Et ça marche parce que les gens me comprennent quand je cause ».

Fabien Roussel, janvier 2022

Il reprend donc, comme il se doit, la lutte des classes mais évite le jargon qui y est associé. Ainsi la lutte est-elle déclinée sur la vie quotidienne, par des tweets sur la bonne bouffe et les repas du dimanche « le bon vin, la bonne viande, le bon fromage ». La sauce prend, et à l’heure des réseaux sociaux, les photos et tweets remplacent aisément le discours politique.

Cette stratégie, Fabien Roussel la pousse un peu plus loin en février : du vocabulaire à l’idée, il n’y a qu’un petit pas. Il annonce son programme politique par sa volonté de « réformes heureuses », il veut « croire au bonheur, parce que c’est possible. ». Cela plaît, plaît à tout le monde, et tant pis si cela n’a pas de sens politique.

Il est vrai qu’il profite de l’effondrement total de la gauche et que certaines de ses déclarations sonnent comme l’annonce d’un renouveau.

Puis en mars, fort de cette popularité montante sur une réthorique de comptoir, Roussel continue. Comme tout communiste il doit être proche du peuple, mais il fait mieux ! Il demande enfin au peuple d’être proche de lui lorsqu’il partage sa douleur de la perte d’un être cher. « J’ai eu la douleur de perdre mon beau père… ». On tweetera nos sincères condoléances et cela vaudra comme signe de sympathie politique.

Mais ce n’était pas que ça ! Cette annonce solennelle – si un tweet peut le permettre – est une justification à sa prochaine absence « à l’Assemblée Nationale lorsque Volodymyr Zelensky y prendra la parole ». Il choisi de faire passer sa famille avant la politique.

Il prend soin d’ajouter « N’y voyez aucunement un choix politique ». Oh non ! On se contentera de penser que ce n’est juste pas le choix d’un responsable politique.

Roussel sera le petit beau-père des peuples

🥬

Liens

Publication originale Facebook : 👉 𝗙𝗔𝗕𝗜𝗘𝗡 𝗥𝗢𝗨𝗦𝗦𝗘𝗟, 𝗨𝗡 𝗚𝗘𝗡𝗗𝗥𝗘 𝗜𝗗𝗘𝗔𝗟 !

Depuis cet article…

  • 2 mai 2022 : Fabien Roussel, ayant fait toute sa campagne sur le maintien du nucléaire qui représente entre 1 et 2% de l’emploi en France, garantit sur [France Info TV] que le nucléaire ne sera pas dans l’accord avec la NUPES.
  • 3 mai 2022 : le PCF de Fabien Roussel officialise son accord avec Jean-Luc Mélenchon et rejoint LFI, Génération.s et EELV au sein de la NUPES. [Atlantico]. Sur le nucléaire, l’accord reprend presque mot pour mot la proposition de Mélenchon : la Nupes s’engage à abandonner les projets d’EPR, ainsi qu’à « planifier le démantèlement, la réhabilitation et la reconversion des sites nucléaires et de l’ensemble de leur bassin de vie ». Yannick Jadot prônait, lui, une « sortie responsable » du nucléaire, [Le Monde – les décodeurs]
  • 9 juin 2022 : Retour sur une campagne pendant laquelle Fabien Roussel n’a cessé de prendre ses distances avec l’accord qu’il a lui-même signé. [France Info TV]
  • 14 mai 2022 : Fabien Roussel est investi dans la 20ème circonscription du Nord. [Le Progrès]
  • 12 juin 2022 : Fabien Roussel est réélu avec 54,5% des voix face au candidat RN.
  • 20 juin 2022 : « Je vois bien que l’alliance ne parle qu’à une partie de la France, celle des grandes villes et pas à celle de la ruralité » [France 3 repris par BFM TV]
  • 13 juillet 2022 (3 jours avant les commémorations des 80 ans de la rafle du Vel d’Hiv) : Fabien Roussel co-signe une résolution « condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien » et reprenant à mots à peine couverts le projet génocidaire du Hamas (État palestinien « d’un seul tenant ». Les Juifs y sont qualifiés de « groupe racial » [Guy Konopnicki dans Tribune Juive]
  • 6 août 2022 : l’Ambassade de Chine en France remercie le PCF pour son soutien dans l’affaire du déplacement de Nancy Pelosi à Taiwan [Twitter].

Laisser un commentaire